Apprendre à gérer son stress au quotidien, c’est aussi apprendre à être à l’écoute de soi. Et la méditation peut-être un excellent moyen pour y parvenir !


 

Mais bon, entre nous, vous l’avez essayée et l’expérience n’est vraiment pas concluante. S’asseoir en tailleur ou en lotus ? Vive les fourmis !  Le poirier ou la chandelle ? Merci les remontées du petit déj ! Quand ça gratte au bout du nez, il ne faut surtout pas bouger !  Facile à dire de « rester zen »  quand vient le moment où on commence sérieusement à trépigner 🙁  !  … Et la dernière séance ?? On a dû vous réveiller !!!

Bref, pour vous, ça ne marche pas aussi bien que ce qu’on vous dit  …

Mais sachez que vous n’êtes pas seul ! La méditation, telle qu’on en entend parler, n’est peut-être pas faite pour vous, du moins pas pour l’instant. Car oui, sans aucun doute, méditer se pratique sur du long terme, et en attendant, pour vous,  je pense qu’il est possible de faire autrement !

 


Ce n’est pas parce que vous ne jouez pas comme un virtuose qu’il ne faut pas jouer du tout.


 

En effet, pourquoi ne pas tenter de profiter des bienfaits tout en essayant de simplifier la pratique méditative ?!

Pas sûr que ce soit toujours d’actualité, mais peut-être que certain d’entre vous ont connu à l’école, ces moments dans la journée, où assis à notre bureau, on nous faisait « faire le calme »? On nous demandait de poser notre tête sur la table, dans le creux des bras. Il fallait simplement fermer les yeux pendant quelques minutes, histoire de canaliser notre attention avant de démarrer par exemple. À vrai dire, c’était un peu ça : une forme de méditation, douce, adapté aux petits.

Donc, voici une méthode de méditation qui s’adresse à vous, débutant (et/ou aux personnes qui ont du mal à trouver la contemplation de leur souffle intéressante.  Puristes, vous êtes prévenus :  aller plus loin ne ferait que vous irriter ! 😉 )

De plus, elle vous permettra d’apprendre à être à l’écoute de vous-même.

 


Pratiquons ensemble la méditation soft


 

Il vous faut : 

  • Un fauteuil ( Pourquoi ? C’est confortable tout simplement.  Pas de canapé : il invite au roupillon 😉 )
  • Un téléphone portable ou tout autre appareil qui possède un minuteur

 

Préparez votre session  

  • Mettez l’alarme ou le minuteur de votre portable sur 5 minutes et asseyez-vous confortablement.
  • Détendez-vous ( essayez de ne pas vous affaler ! )

 

C’est parti ! 

Commencez par faire quelques respirations, en prenant le temps de respirer mais faites le comme bon vous semble. Vous n’êtes pas en cours de yoga, vous n’êtes pas évalué :  pas de quoi commencer une autocritique ! De toute manière, il y a toujours mieux ET il y a toujours pire.

Si vous êtes comme la plupart des gens, des pensées vont s’imposer à vous, malgré vous. Pas de panique, c’est normal. Laissez les venir et… partir. Ne vous y attachez pas et n’essayez pas de les juger ! Elles n’y sont pour rien et vous non plus. N’observez rien. Sentez juste comme c’est confortable de ne rien faire et d’être assis dans ce fauteuil. C’est un vrai luxe de nos jours.

Si vous commencez à penser  « qu’il faut prendre rendez-vous chez le dentiste dès que ce foutu minuteur sonnera », dites-vous simplement : « Tiens, tiens ! » et laissez partir cette pensée (ATTENTION : pas d’autocritique, pas de jugement !).

Au bout de 3 minutes, vous sentirez peut-être qu’il y a moins de pensées qui surgissent. Votre esprit se calme. Si ce n’est pas le cas, patientez jusqu’à ce que l’alarme sonne et n’émettez toujours aucun jugement.

Quand l’alarme retentira, étirez-vous, inspirez et téléphonez au dentiste.

 

Analysons ce que vous venez de vivre

« Téléphoner au dentiste » est un exemple de ce que vous pouvez faire à la suite d’une méditation.

Souvent après une méditation (même une qui se passe dans un fauteuil sans souffrance physique pendant 5 minutes), nous nous sentons poussés vers une action. C’est que nous sommes arrivés à calmer notre esprit suffisamment pour entendre notre intuition ou notre inconscient qui tente de communiquer, qui essaye de nous faire prendre conscience de quelque chose. Parfois nous réussissons à refouler des « trucs » que nous ferions mieux de regarder… en face ! Parfois elle, l’intuition, nous parle de choses bien plus intéressantes que du rendez-vous chez le dentiste !

Essayez ! Qu’avez-vous à perdre si ce n’est 5 minutes ?

Après une méditation soft, si vous n’avez qu’une seule envie, celle de dormir, alors dormez ! Vous en avez certainement besoin !

Si rien ne s’impose à vous, si vous n’avez pas réussi à arrêter des flots de pensées, même idiotes et inutiles, dites-vous que  « ne rien faire pendant 5 minutes » vous a fait du bien et que vous recommencerez le lendemain.

 


Prévoyez quelques minutes de méditation soft dans vos journées


 

C’est en pratiquant que l’on devient meilleur ! Plus vous en ferez, plus vous serez à l’écoute de vous même de façon naturelle. On prévoit bien des réunions en entreprise, alors prévoyez la comme une réunion avec vous même !! En effet, aujourd’hui, savoir être à l’écoute de soi est important pour une meilleure gestion du stress au quotidien ! Comment diminuer votre jauge de stress si vous n’entendez pas l’alarme qui retenti en vous ou les tonnes de messages que vous envoie votre inconscient  😉

N’hésitez pas, vous pouvez compter sur moi si vous avez besoin d’aide.

 

À  bientôt !

 

Katrine Horn

( La Retrouver l’ensemble des exercices – Imprimer cet exercice )

Ce article est également disponible en EN.